Arts et Loisirs
L’Association « les Conférences Arts et Loisirs » est une association régie par la loi de 1901 ayant une vocation culturelle.
Les programmes
Naissance de Vénus
Conférence 5 octobre 2021

Botticelli

Musée Jacquemart André : Du 10 septembre 2021 au 24 janvier 2022

par Serge Legat

En savoir plus

Un artiste, au cœur de la Renaissance florentine, aimé et sollicité au XVe siècle, oublié ensuite jusqu’à la fin du XIXe, et étudié plus méthodiquement au milieu du XXe siècle, incarne aujourd’hui, pour le grand public qui le célèbre de mille façons, des plus profondes au plus superficielles, l’idée de grâce, de charme et de beauté, que l’on associe volontiers à cette période de la Renaissance.

L’exposition du Musée Jacquemart André, qui réunit de très nombreux chefs-d’œuvre de l’artiste, nous éclaire sur la naissance de son œuvre, la conduite de son atelier, l’effet des secousses politiques, depuis l’échec de la conspiration des Pazzi à la révolution puritaine et impitoyable de Savonarole.

https://www.franceculture.fr

Florence, XVe siècle, sous la dynastie Médicis et à l’aube de la Renaissance. C’est dans ce contexte historique que le génie de Sandro Botticelli est né. Évoluant aux côtés de Michel-Ange, de Léonard de Vinci ou encore du peintre Raphaël, c’est au cœur d’une ville en pleine ébullition culturelle qu’il a créé les œuvres les plus mythiques de cette période. De La Naissance de Vénus à l’allégorie du Printemps, en passant par les peintures de la chapelle Sixtine au Vatican, le travail de ce génie artistique a traversé les siècles.

https://www.vanityfair.fr/

Le XIXe siècle a imposé le cliché de l’artiste solitaire dans son studio, image trompeuse s’il en est tant la production artistique a longtemps été – et reste pour une part aujourd’hui – une œuvre collective, mobilisant une somme de talents confirmés ou en devenir. Au temps de Botticelli, tous les artistes, des plus célèbres aux plus obscurs, travaillent ainsi au sein d’un atelier, une bottega selon le vocable de l’époque. Comme l’écrit l’historien de l’art André Chastel, « le XVe siècle est, en Italie, l’âge des botteghe, pareilles à des firmes, organisées en petites usines, avec des directeurs et des assistants ».

https://www.connaissancedesarts.com/

« Toute œuvre sortie de l’atelier est le fruit d’un travail de collaboration, mais n’en est pas moins une œuvre de Botticelli, car elle est conçue selon son dessin et porte sa marque de fabrique », soulignent les commissaires, Ana Debenedetti et Pierre Curie (…)Botticelli, dont l’humanisme sur la toile se teinte d’un mysticisme exacerbé sous le gouvernement théocratique du moine Savonarole, finit quasi oublié dans la bottega qui fit sa gloire, tandis que la cité florentine consacre Léonard de Vinci en vedette et Michel-Ange en étoile montante. Mais le créateur de l’iconique Naissance de Vénus prendra sa revanche : redécouvert au XIXe siècle, il ne cessera plus, dès lors, d’être célébré.

https://www.lexpress.fr/